Quels sont les différents types de sécurité informatique ?

Publié le : 30 mars 20224 mins de lecture

Les risques informatiques sont devenus l’une des inquiétudes capitales de la majorité des entreprises, quelle que soit leur taille et leur domaine d’activité. Les menaces liées au piratage et à la privation de données restent les secondes menaces les plus graves après le risque d’interruption d’activité. Les pirates informatiques utilisent des techniques de plus en plus sophistiquées. C’est pourquoi la protection de vos actifs numériques et de votre équipement réseau est essentielle.

La sécurité du réseau et la sécurité Internet

Les sécurités du réseau sont utilisées pour éviter que des utilisateurs malveillants entrent dans  vos réseaux. Cela permet de garantir la disponibilité, la fiabilité et l’intégrité du réseau. Ces types de sécurité sont nécessaires pour empêcher les pirates d’accéder aux données du réseau. Cela les empêche également d’avoir un impact négatif sur les capacités de l’utilisateur à atteindre ou à utiliser les réseaux. La cybersécurité devient de plus en plus complexe à mesure que les entreprises augmentent le nombre de terminaux qu’elles utilisent et migrent leurs services vers un cloud public. La sécurité Internet concerne la protection des informations envoyées et reçues dans le navigateur, ainsi que la sécurité des applications Web. Ces défenses sont mises en place pour contrôler les trafics Internet et rechercher les programmes malveillants et les mouvements intrus. Ces protections peuvent se présenter sous la forme des pare-feux, de préceptes anti-logiciel offensif et de système anti-logiciel dénonciateur.

La sécurité de point d’extrémité et sécurité en nuage

La sécurité des terminaux offre une protection au niveau de l’appareil. Les appareils pouvant bénéficier de la sécurité des terminaux incluent les téléphones portables, les tablettes, les ordinateurs portables et les ordinateurs de bureau. La sécurité des points de terminaison empêche vos appareils d’accéder à des réseaux malveillants qui peuvent constituer une menace pour votre organisation. Les logiciels avancés de protection contre les logiciels malveillants et de gérance des outils sont l’exemple des sécurités du point d’extrémité. Les applications, les données et les identités sont migrées vers le cloud, ce qui signifie que les utilisateurs sont connectés directement à Internet, sans protection par les piles de sécurité traditionnelles. La sécurité du cloud rend l’utilisation des applications ou logiciels en tant que service et des clouds publics plus sûrs.

La sécurité des applications

Avec la sécurité des applications, les applications sont particulièrement codées lors de l’ouvrage pour être aussi protégées afin qu’elles ne soient pas fragiles aux effractions. Ces couches de sécurisation complémentaire incluent les évaluations des codes de l’application et l’identification des vulnérabilités potentielles au niveau logiciel.

Plan du site